RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️ RENDEZ-VOUS LES 21 22 23 JUILLET 2023 ☀️

Actions environnementales 

Agir concrètement

|

Réduire au maximum
notre impact sur l’environnement

|

Tous les efforts de réduction
des émissions de gaz à effets de serre
que nous saurons mettre en œuvre
participeront à la pérennité
de nos activités et des emplois

|

Toute l’équipe se mobilise
pour faire preuve de pédagogie
pour préparer en amont
de nos événements une communication
qui valorise les actions entreprises
mais qui surtout accompagne
le changement des pratiques
auprès de toutes les parties prenantes.

Maëva, responsable du développement durable, explique les actions menées par les Nuits Secrètes :

L’ÉCO-MOBILITÉ

Notre engagement : encourager les modes de transports les moins carbonés possible pour se rendre à nos festivals.

Réduire les déplacements en voiture en favorisant des modes de déplacement plus écologiques non seulement des artistes, mais également des publics. Nous encourageons fortement les  modes de transport moins carbonés et des mobilités douces.

Notre objectif : construire un plan de mobilité pour les festivaliers avec le concours de toutes les parties prenantes :  développer l’offre de trains, encourager le covoiturage pour passer à 3 le nombre de festivaliers par voiture en moyenne. 

UNE RESTAURATION
PLUS DURABLE

Notre engagement :
aller dans le sens du bon !  

Deuxième poste d’émission de gaz à effet de serre après les transports, l’alimentation est un axe majeur dans notre démarche. 

Dans un festival comme dans la vie de tous les jours, bien se nourrir impacte notre santé mais nos modes et habitudes de consommation alimentaire impactent aussi l’environnement naturel (par la production en elle-même ou le transport polluant ) ou économique (manger local c’est soutenir l’activité des acteurs du territoire).

Dans une démarche d’amélioration continue, en collaboration avec l’ensemble des parties prenantes, nous travaillons à la rédaction d’une charte de restauration pour garantir  à moyen terme une alimentation responsable et durable, à faible émission de GES : diversifiée, inclusive, équilibrée, la plus locale possible et issue de cultures biologiques et/ou raisonnées. 

Le saviez-vous ? 

  • L’alimentation est le 2ème poste d’émission de gaz à effet de serre après les transports. 
  • L’ADEME (agence française de la transition écologique) estime qu’un plat avec du boeuf équivaut à 14 plats végétariens en terme d’émission de CO2
  • La vaisselle qui vous est fournie par les stands de restauration est compostable
  • La carte de nos bars est 100% locale, vous ne trouverez aucune boisson issue de l’industrie agro alimentaire. Toutes les bières et jus de fruit proposés sont produits dans la région Hauts de France.

Dans nos festivals en 2022 : 

  • La carte de boissons est 100% locale (aucune boisson n’est issue de l’industrie agro alimentaire) 
  • L’offre de plats végétariens est élargie et à minima égale à l’offre de plats carnés
  • A minima 30% des produits sont frais et de saison, issus de l’agriculture biologique et/ou raisonnée, provenant de la région Haut de France ou de Belgique.
  • Consacrer près de 50% du montant des commandes à l’achat de produits de proximité, et/ou à faible impact environnemental ou issus du commerce équitable.)
  • La vaisselle proposée est entièrement compostable
  • Les tarifs sont régulés entre 4 et 15 euros maximum

LA GESTION
DES DÉCHETS

Le festival, en quelques années, est passé d’une brigade de bénévoles : la “green team”, dédiée et sur-investie à la chasse aux déchets à une politique de gestion des déchets structurée. 

Elle implique l’ensemble des parties prenantes (les équipes permanentes, intermittentes, bénévoles, artistes et société de production, restaurateurs, partenaires, fournisseurs, publics). 

Cette politique se traduit par des actions concrètes telles que la réflexion sur les achats en amont, en privilégiant : 

  •  L’éco-conception et le réemploi avec le déploiement d’une signalétique de tri et de dispositifs de collecte des déchets, du premier jour du montage au dernier du démontage, adaptés aux différents flux de déchets et en nombre. 
  • Des achats en grande contenance mutualisables et/ou consignés, la réduction des emballages individuels, la chasse aux gaspillages, la suppression des petites bouteilles d’eau et des denrées périssables en loge, la recherche de filières de valorisation des déchets.

Valoriser les déchets, c’est faire en sorte que le déchet n’en soit justement pas un.
Soit en évitant de le produire à la base. Soit, en faisant en sorte que le déchet puisse devenir une ressource servant à produire (ce qui permet de réduire les émissions de GES).

Merci à vous toutes et tous
de nous aider à préserver
les espaces que nous occupons
et à réduire nos émissions de carbone. 

Et un grand merci également
aux partenaires locaux
et services de traitement des déchets
de nous fournir leur expertise
et soutien logistique.