IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE ! IBIZA ? COACHELLA ? AULNOYE !

OBOY

DIMANCHE 24 JUILLET

grande scène

Comment en seulement deux albums peut-on arriver à convaincre Aya Nakamura de venir faire un featuring sur l’une de ses chansons ? La réponse se trouve quelque part dans le nuage introspectif du rap de Oboy. Avec ses disques “Southside” et “Nocrari”, ce dernier a effectivement breveté un séduisant modèle de flow reconnaissable à plusieurs kilomètres à la ronde.Si le débit est parfois aussi lent qu’un modem des années 90, c’est tout le charme du “mumble rap”, courant qui se caractérise par des textes marmonnés mais dont Oboy se désolidarise volontiers. La nonchalance du rappeur n’empêche pas la légèreté tout comme sa mélancolie sait se parer de sonorités africaines et latines, presque dansantes. Drill, trap, cloud : peu importe le flacon tant qu’on a l’ivresse du Capri-Sun©. Oboy ? Oh boy !

OBOY - Cosmos Extended Version (Clip Officiel)

En Savoir plus :